Du bonheur, ces petits bleuets. Ils poussent tranquillement mais sûrement.

Pétales, calices, coeurs, tiges... Je démarre les finitions. "Surjetez les tiges avec un brin de mouliné noir", dit mon MCIdées n°100.

Je suis le modèle aveuglément et je défais! Ces surjets sont affreux. Le noir, d'ordinaire heureux rehausseur de dessin, vient ici tracer des traits comme si mes tiges et calices étaient les pyjamas des Dalton!

Je cours à la mercerie, je prends un petit gris. Bof! je prends un gris plus foncé, encore bof mais bon, j'ai déjà défait trois fois... Je me rends compte que pour obtenir le résultat souhaité, je n'aurais pas dû surjeter mais mélanger dès le début les couleurs des tiges. Le résultat aurait été plus subtil mais j'ai voulu faire exactement comme sur le modèle, tant pis pour moi. Je le saurai pour la prochaine fois et me résouds à laisser mon ouvrage ainsi.

Voilà qui m'aurait découragée il y a encore quelques mois mais cette fois-ci, je ne lâcherai pas!

WP_002136

Prochaine étape, le matelassage. J'adore!

Pas comme ces surjets " Dalton"!
Au pire, je vais me mettre à relire Lucky Luke. Je n'ai jamais vraiment aimé Lucky Luke,
peut-être qu'en pensant à mes bleuets, ça pourrait changer... A voir