Le crochet et moi : toute une histoire.

Avant de savoir tricoter, j'ai appris à crocheter. C'était le geste le plus fastoche, j'avais 8 ans.
Mes poupies Barb... ont dormi dans de superbes couvertures montées en demi-brides, la laine 100% acrylique était dans un vieux rose parfait.
Et puis j'ai rencontré le tricot et laissé le crochet. Je n'ai renoué avec le crochet que plus de 25 ans plus tard. Le crochet est redevenu mon préféré.

Et puis, j'ai voulu faire un plaid. J'ai passé une commande de Holst garn et j'ai détesté mes choix de fils.
De manque de sous en manque de temps, j'ai recommandé de nouveaux fils au bout d'un an seulement grâce au conseils avisés de Gwenola et entre-temps, je me suis trouvée nulle, incapable de faire une chaînette ou une bride et n'ai plus touché un crochet.

Alors je me suis inscrite à un cours à l'Oisivethé avec Cécile Balladino pour retrouver le goût et l'envie. Thème du cours, l'écharpe étoile, tirée de Crochet Bohème. C'était vraiment chouette. Je me suis dit que pour l'été, il faudrait prendre une laine fastoche, qui changerait de couleurs toute seule (quoi, moi faignante... mais non, mais non...) sauf que j'ai pas aimé le rendu...
Alors j'ai mis du noir. Le noir souligne, le noir dessine, le noir va avec tout, j'allais m'en sortir.

IMG_3708

En fait, non, trop de noir, ça étouffe et les changements de couleurs, ça se mérite.
Pour un beau résultat, les calculs à la petite semaine pour s'économiser du boulot, ça ne fonctionne pas. Point Barre!

Alors je suis déçue. Non pas par le cours, ni par le modèle mais uniquement par moi. Je termine mes encours et ensuite, j'en ferai une autre. Plus aérienne, plus légère. Y a plus qu'à!

J'ai hâte que le rythme de la vie se calme un peu pour que les semaines soient plus paisables et moins soumises à énervement!